Actualités

Pages

  • Page 1 on 11
  • 1
  • 2
  • 3

Covid-19 projet de loi d'urgence pour les syndics

Jeudi 26 Mars 2020

Le conseil des ministres a adopté un projet de loi d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19. A savoir : La prorogation des CARTES PROFESSIONNELLES La prorogation des délais de réalisation par les entreprises ou les particuliers de CONTRÔLE, TRAVAUX et PRESCRIPTIONS DE TOUTE NATURE imposées par les lois et règlements La prorogation des MANDATS DE SYNDICS Le projet sera soumis au Parlement ces jours-ci, puis une ordonnance sera prise par le gouvernement.

Lire la suite

La convention IRSI évolue au 1er juillet 2020

Mercredi 25 Mars 2020

A partir du 1er juillet 2020 la convention IRSI évolue pour faciliter et simplifier la recherche de fuite. En pratique qu'est ce qui va changer ? Le passage en apparent n’est plus considéré comme une modalité de recherche de fuite et ne sera donc plus indemnisé au titre de la convention IRSI. La recherche de fuite sera désormais réputée garantie dans tous les contrats et elle ne pourra pas faire l’objet d’une franchise ou d’un plafond. Qui organise la recherche de fuite ? L’assureur de l’occupant organise la recherche de fuite dans le local de son assuré. L’assureur du copropriétaire non occupant organise la recherche de fuite en cas de : – Recherche de fuite destructive dans son local – Non-assurance de l’occupant – Location meublée – Congé donné ou reçu par le locataire L’assureur de l’immeuble organise la recherche de fuite : – Dans les parties communes – Dans les parties privatives si l’occupant n’est pas assuré Tout autre intervenant non-assureur peut organiser une rechercher de fuite. Enfin les recherches de fuite organisées par les syndics sont prises en charge par l’assureur du copropriétaire (occupant ou non) lorsque la fuite trouve son origine dans le local privatif de ce dernier. Merci au cabinet DEVORSINE pour sa neswletter d'information.

Lire la suite

INFORMATION IMPORTANTE COVID 19 (mise à jour le 17 mars 2020)

Mardi 17 Mars 2020

⚠️[covid-19] ⚠️ Les agences sont fermées Les rendez-vous physiques sont également annulés et l’accueil téléphonique suspendu. Compte tenu des préconisations données par le gouvernement, le cabinet s’est organisé afin de maintenir l’activité au sein de la société tout en assurant la sécurité et la santé de ses collaborateurs et clients. Nous mettons en place un système de télétravail. Nous sommes donc fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Cependant, le cabinet assurera la gestion de vos demandes par mail sur l’adresse dlj@dlj-gestion.fr Merci de votre compréhension et surtout portez-vous bien. LA DIRECTION

Lire la suite

INFORMATION IMPORTANTE COVID 19

Lundi 16 Mars 2020

Compte tenu des préconisations données par le gouvernement, le cabinet s’est organisé afin de maintenir l’activité au sein de la société tout en assurant la sécurité et la santé de ses collaborateurs et clients. Nous mettons en place un système de télétravail. L’accueil des agences et les rendez-vous physiques sont suspendus. Cependant, le cabinet maintiendra autant que possible un accueil téléphonique et assurera en toute occurrence la gestion des mails (uniquement les urgences) Un échange par visioconférence pourra être organisé pour nos clients qui le souhaitent. Merci de votre compréhension et surtout portez-vous bien.

Lire la suite

Différences entre la copropriété horizontale et la copropriété verticale

Jeudi 27 Février 2020

Quelle est la différence entre une copropriété horizontale et une copropriété verticale ? Lorsqu’on pense à une copropriété, l’organisation verticale nous vient à l’esprit. La copropriété verticale est évidement celle qui existe au sein d’un immeuble composé de plusieurs appartements. La copropriété horizontale existe également. Celle-ci est composée d’un ensemble de maisons individuelles. Quelle est la différence entre une copropriété horizontale et une copropriété verticale ? Quel est le rôle du syndic de copropriété ? Découvrez les explications des experts de DLJ Gestion, syndic de copropriété à CESSON SEVIGNE, RENNES, SAINT MALO ET VANNES. Définition des différents types de copropriétés La copropriété verticale est la plus courante. Celle-ci fait référence aux appartements présents au sein des différents étages d’un immeuble. Les copropriétaires possèdent un ou plusieurs lots au sein du bâtiment. La copropriété horizontale, quant à elle, s’est développée entre les années 1960 et 1980 avec la construction des zones pavillonnaires. Les maisons individuelles sont construites sur un terrain commun divisé en différentes zones de jouissances. Au sein de cette copropriété, le pavillon constitue la partie privative alors que les parcelles de terrain, les voiries et équipements collectifs sont communs. Différence de copropriété : quel est le rôle du syndic de copropriété ? Qu’elles soient horizontales ou verticales, ces deux types de copropriété doivent posséder un règlement de copropriété et un syndic de copropriété. Elles élisent également un conseil syndical et organisent une assemblée générale une fois par an. La différence principale réside dans les règles de fonctionnement de la copropriété. Le régime de la copropriété horizontale est plus contraignant, car un propriétaire souhaitant aménager son jardin ou installer un abri doit obtenir l’accord de tous les propriétaires. Vous avez des questions à propos de la copropriété ? N’hésitez pas à contacter DLJ Gestion, syndic de copropriété.

Lire la suite

Qui paie les charges de copropriété : locataire ou propriétaire ?

Mercredi 26 Février 2020

Propriétaire ou locataire : qui paie les charges de copropriété ? Vous êtes en location dans un appartement à Rennes  ? Si vous habitez au sein d’un immeuble, sachez que tous les copropriétaires et locataire doivent participer aux paiements des charges courantes. Les charges annuelles correspondent aux dépenses indispensables au bon fonctionnement, à l’entretien et à la conservation de l’immeuble. Comment les charges sont-elles calculées ? Comment sont-elles réparties entre le propriétaire et le locataire ? Quelles sont les charges de copropriété pour la location d’un appartement ? La location d’un appartement est une source de revenus pour un propriétaire, mais cela engendre aussi des coûts. Les charges concernant uniquement l’immeuble (grosses réparations, travaux d’entretien, ravalement de façades…) sont appelées « charges non-récupérables » sur le locataire . C’est aux propriétaires de régler ces dépenses. D’autres charges se répercutent sur le loyer mensuel des locataires . Il s’agit des « charges récupérables ». Celles-ci sont destinées à l’usage quotidien du locataire et prennent en compte les frais liés aux dépenses d’entretien courant comme l’entretien et les réparations des équipements (ascenseurs, chauffage collectif, etc.), l’entretien des espaces verts… Comment se déroule la régularisation des charges ? Chaque année, le montant des charges est établi lors du vote du budget prévisionnel par l’assemblée générale de la copropriété. Lors de la location d’un appartement à Rennes, le locataire paie chaque mois une provision sur charges en même temps que son loyer. Le montant de ces provisions doit être mentionné sur le bail. En fonction des dépenses réelles, cette somme est régularisée chaque année. Pour ce faire, il faut effectuer la comparaison entre les sommes versées par le locataire et le montant des charges locatives réglées durant l’année par le propriétaire. Suivant le montant, le locataire aura pour obligation de régler le complément ou alors le propriétaire devra rembourser le trop-perçu. Alors, chers locataires prenez soin de votre immeuble et vos charges seront raisonnables.

Lire la suite

Qui peut être membre d’un conseil syndical ?

Lundi 24 Février 2020

Conseil syndical d’une propriété : qui peut être membre ? Intermédiaire entre l’ensemble des copropriétaires et le syndic de copropriété, le conseil syndical est un acteur nécessaire au bon fonctionnement d’une copropriété. C’est également l’interlocuteur à contacter lorsqu’un propriétaire à des questions à remonter auprès du syndic. Totalement indépendant du syndic de copropriété, cette organisation est composée de plusieurs membres. Mais quelles sont les règles pour être éligible au sein d’un conseil syndical ? DLJ gestion, syndic de copropriété, vous donne quelques explications. Qui sont les membres d’un conseil syndical ? Contrairement à ce que l’on pense, les copropriétaires ne sont pas les seules personnes qui peuvent se faire élire au sein d’un conseil syndical. Les propriétaires dans l’immeuble, leurs conjoints, les futurs acquéreurs, peuvent être élus du moment qu’ils n’aient aucun lien familial ou professionnel avec le syndic. L’élection des conseillers syndicaux se déroule lors de l’assemblée générale de la copropriété. Ceux-ci sont élus à la majorité absolue des tantièmes de tous les copropriétaires pour Une durée maximale de trois ans renouvelables. Le président du conseil est désigné quant à lui, par les membres du conseil syndical hors assemblée générale. Le conseil syndical assiste et contrôle la gestion du syndic Le conseil syndical collabore avec le syndic de copropriété. Il a pour mission de vérifier la bonne gestion du syndic et la mise en place et l’application des décisions prises lors de l’assemblée générale. Les règles de fonctionnement du conseil syndical sont regroupées au sein du règlement de copropriété. Si besoin, lors de travaux plus techniques, il peut se faire assister par des spécialistes comme des architectes ou ingénieurs. Un conseil syndical peut se réunir autant de fois qu’il le souhaite. Cependant, il est dans l’obligation de se réunir avant chaque assemblée générale, c’est-à-dire une fois par an.

Lire la suite

DLJ à l'heure du Digital

Mardi 11 Février 2020

RENZ a posé dans les halls d'immeuble géré par DLJ GESTION des boîtes à colis et des boîtes aux lettres connectées. Ces boites RENZ ont reçu le Prix de l'innovation digitale, le cabinet DLJ est fier de maitriser cette technologie pour le bien de nos clients. La mise en route des box fibre par ORANGE, l'adaptation et la formation sur le terrain de nos collaborateurs au numérique durable a nécessité effort et patience mais le résultat est là. DLJ est désormais 100% capable de gérer cette nouvelle technologie

Lire la suite

conseil syndical DLJ

Copropriété : quel est le rôle du conseil syndical ?

Mercredi 29 Janvier 2020

Une copropriété est une propriété composée de plusieurs logements répartis entre plusieurs propriétaires.  Pour la bonne gestion de cette organisation, il est nécessaire de mettre en place un conseil syndical et de se faire accompagner par un syndic de copropriété. Obligatoire, le syndic prend en charge la gestion administrative et financière de la copropriété et s’assure du maintien de l’état des bâtiments. Mais, quel est le rôle du conseil syndical ? Les experts DLJ Gestion, syndic de copropriété à St-Malo et sur toute l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan vous éclairent sur ce sujet. Le conseil syndical : un relais entre les copropriétaires et le syndic de copropriété Véritable relais entre les copropriétaires et le syndic, le conseil syndical est composé de plusieurs copropriétaires élus en assemblée générale. Ces membres ont pour mission d’assister et contrôler le syndic de copropriété (en aucun cas il décide à la place du syndic) Résidents de l’immeuble ou pas, les conseillers syndicaux sont souvent plus au fait des problèmes présents au sein de l’immeuble. Ceux-ci alertent le syndic en cas de dégradations ou d’incidents. Cela permet ainsi au syndic d’être réactif plus rapidement. Comment fonctionne un conseil syndical ? Les règles de fonctionnement du conseil syndical sont fixées par le règlement de copropriété et par la Loi de 1965. Celui-ci fixe le nombre de représentants qui doivent y siéger, les tenues et ordres du jour des réunions… Le conseil syndical à un rôle d’assistance et de contrôle. Il assiste ainsi le syndic dans le choix des artisans pour des travaux de l’immeuble, contrôle l’élaboration du budget…. Mais ce n’est pas tout ! Les membres du conseil syndical vérifient aussi la comptabilité et s’assurent de l’exécution des contrats. Chez DLJ le syndic et le conseil syndical sont partenaires et œuvrent ensemble à la défense des intérêts de la copropriété Une bonne entente entre le syndic de copropriété et le conseil syndical est indispensable pour le bon fonctionnement d’une copropriété. Avec plus de 500 copropriétés, DLJ Gestion est un syndic de copropriété sur St Malo, Rennes et Vannes. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez des informations supplémentaires à ce sujet.

Lire la suite

Vous êtes comptable ? Nous recrutons !

Vendredi 24 Janvier 2020

Nous recherchons pour notre siège à CESSON SEVIGNE un comptable de copropriétés avec de l'expérience en comptabilité. CDI à temps complet, poste à pourvoir immédiatement. Il aura en charge le suivi comptable de toute la copropriété, factures, travaux, mutations, préparation des documents pour l'assemblée générale. Échange au quotidien avec les copropriétaires par mail, téléphone et sur rendez-vous. Nous souhaitons un profil avec de l'expérience en comptabilité (1 an au minimum). Qualités requises : investissement, autonomie, rigueur. Avantages : mutuelle, 13ème mois, tickets restaurant et chèques vacances. Salaire selon expérience.

Lire la suite

Pages

  • Page 1 on 11
  • 1
  • 2
  • 3
Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.