À quoi servent les charges prévisionnelles annuelles ?

Charges DLJ

Les charges prévisionnelles annuelles pour les copropriétaires

Lorsque l’on achète un appartement dans un immeuble collectif, on devient copropriétaire. Et, pour le bon fonctionnement de la copropriété, des frais sont nécessaires. Quelles sont les charges annuelles d’une copropriété ? Comment sont-elles gérées entre les propriétaires ? DLJ Gestion, syndic de copropriété, vous donne les explications.

Gestion et répartition des charges des copropriétaires

Les charges de l’immeuble sont obligatoires pour chaque propriétaire au sein d’une copropriété. Les propriétaires possèdent un ou plusieurs lots pour un usage privatif et une quote-part des parties communes. La participation financière varie ainsi en fonction de la valeur de leur lot. Tous les ans, le syndic de copropriété prépare un budget prévisionnel qui recense les dépenses de fonctionnement, d’administrations courantes des parties communes et des équipements à acquérir dans l’année à venir. Afin d’anticiper les dépenses annuelles, le syndic demande le versement d’une partie des charges à chaque propriétaire en début de trimestre.

Quelles sont les charges au sein d’une copropriété ?

C’est au syndic d’une copropriété de gérer la comptabilité d’un immeuble. Il existe deux sortes de charges. Les charges générales concernent l’entretien, la conservation et l’administration des parties communes. Elles sont présentes dans le budget prévisionnel. Les charges spéciales sont utilisées pour le fonctionnement des équipements collectifs (ascenseur, chauffage…). Les frais de celles-ci sont répartis selon le lot de chaque propriétaire. Un propriétaire proposant à la location un appartement au rez-de-chaussée paiera moins de charges liées à l’ascenseur qu’une personne vivant au 6e étage. Ces charges peuvent et sont souvent répercutées lors de la location d’un appartement.

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.